Communauté de Communes du Pays d'Auge de Dozulé : Saint-Vaast-en-Auge à deux pas de la mer
Aide aux agriculteurs, Agri'Aide vous vient en aide ! Pour plus d'informations rendez vous dans notre rubrique ''Economie'' puis cliquez sur ''Activités rurales''.
La CDC > Les communes > Saint-Vaast-en-Auge

Saint-Vaast-en-Auge à deux pas de la mer

 25 Ko

Présentation

Saint Vaast en Auge est un charmant hameau, situé de part et d'autre d'un vallon où passe aujourd'hui la ligne de chemin de fer Deauville-Cabourg.

Les habitants sont essentiellement, depuis l'origine, des agriculteurs dont les maisons entouraient l'église et le manoir seigneurial.

Nom des habitants : Védastiens
Nombre d’habitants : 101

Tél. de la Mairie : 02.31.79.29.22

Courriel:mairie.st-vaastauge@orange.fr

Horaires d’ouverture du secrétariat :
Le samedi de 09h30 à 11h00.

Nom du Maire de Saint-Vaast-en-Auge : Claude LOUIS

Nom des Adjoints au Maire de Saint-Vaast-en-Auge :

1er Odette POUCHIN et 2ème Pascal BOREL.

Les autres Conseillers Municipaux de Saint-Vaast-en-Auge :

Nathalie BAGOT, Jean Pierre BASTARD ,Frantz POUCHIN, Philippe BLAVETTE, Hervé GERARD, Vincent LE COURT et Lucie GOUSSARD.

Plus de détail

Un peu d'histoire

En 1418, le 15 Février, Henri V Roi d'Angleterre, celui qui vainquit les Français à Azincourt, donna par expédition la terre et le domaine de Saint Vaast en Auge à Guillaume Bradwardin, l'un de ses gentilshommes.

Le domaine appartient entre autres seigneurs, à Robert de Grente, Chevalier de l'ordre du roi, Seigneur et Patron de Villerville, Bavent, Benerville, St Vaast en Auge, Launay et Brandicourt en Caux.

Il fut ensuite possédé par la famille de Labbey, comme l'atteste l'inscription figurant dans l'église.

St Vaast en Auge fut ensuite une « paroisse » jusqu'à la révolution.

« Le dimanche 29 Mars 1789 à l'issue des Vêpres, les habitants de la Paroisse de St Vaast en Auge avaient répondu à la convocation du roi et à l'ordonnance du lieutenant général du Baillage d'Auge à Pont l'évêque ».

Les lettres de convocation avaient été affichées le dimanche précédent sur la principale porte de la vieille église.

19 habitants signèrent les cahiers de doléances.

Le cahier commence par une démonstration de fidélité au roi à qui les habitants de St Vaast sont prêts à sacrifier pour lui et l'état, leurs fortunes et personnes.

Mais ils insistent pour que soit rédigée entre le roi seul dépositaire de la puissance exécutrice des lois et la nation, une charte mutuelle : Déclaration des Droits de la Nation Française.

Cette charte garantira la liberté du moindre citoyen et le mettra à l'abri des abus des lettres de cachet, des entreprises, des ministres, des gouverneurs et des intendants de Province.

Parmi les doléances figuraient les impôts et l'ordonnance de 1669 concernant le code de la chasse qui interdisait au propriétaire cultivateur de « détruire la bête fauve qui dévaste sa récolte ».

En 1790, le curé de St Vaast, Monsieur FERRAND louis Nicolas, prêta sans restriction, le serment à la constitution Civile du Clergé et resta Curé Constitutionnel de St Vaast ; il rétracta son serment après le concordat de 1801.

Aujourd'hui, St Vaast n'est plus Paroisse, mais les habitants ont le privilège de former une commune de 88 habitants.

Saint Ortaire

Saint Ortaire est né vers 482 d'une famille noble, dans la région de Coutances en Basse Normandie.

Entré à l'âge de 12 ans dans un Monastère près de Landelles, pour y achever son éducation, il devint moine, se consacra à la prière, aux pauvres et à l'évangélisation.
Il fonda ensuite son propre monastère dans la forêt d' Andaine puis se retira dans une grotte pour y vivre en ermite. C'est là que les moines de l'abbaye de Landelles vinrent le chercher pour en faire leur abbé après la mort de St Gilles. Il fût ainsi élevé à la dignité abbatial en l'an 540 à l'âge de 58 ans. Très austère pour lui-même, il fut pour ses moines, un supérieur très soucieux de leur équilibre : « Il veillait sur leur sommeil, leur santé, leur nourriture, leurs travaux afin que chacun d'eux pût servir Dieu selon la mesure de ses forces ».

Ermite, chef spirituel, évangélisateur, Saint ORTAIRE accomplit durant son existence un grand nombre de miracles : « Il rendait la vue aux aveugles, l'ouïe aux sourds, l'agilité aux boiteux et la santé à grand nombre de malades».Il arriva ainsi jusqu'à l'âge de 98 ans. Il mourut en 580.

15 siècles après, son rayonnement s'est maintenu dans toute la Basse Normandie comme en témoignent les nombreuses églises qui lui ont été dédiées.

La Nouvelle Mairie de Saint-Vaast-en-Auge

 31 Ko

 20 Ko

L'église

 25 Ko

Exterieur

L'église de St Vaast en Auge (Sanctus Védastus de Alegia) est située dans un vallon sauvage et boisé auprès d'un ruisseau aux eaux murmurantes. Bien que fermée, elle est entretenue avec le plus grand soin.

Son architecture remonte au style ogival primitif (XIII ème siècle).

Le portail ouvert à l'Ouest se compose d'une porte ogival à deux voussures (cintres) qui retombent sur des colonnettes dont les chapiteaux sont ornés de crossettes.

Au dessus on remarque une petite fenêtre ogivale subdivisée par un meneau bifurqué en Y.

Les Murs latéraux sont construit en «blocage». Deux lancettes éclairent la nef au nord, on voit aussi une lancette au Midi. L' autre fenêtre a été repercée au XV ème siècle.

Le Choeur ne forme que peu retraite sur la nef. Le chevet est droit, percé par deux lancettes très étroites et fort élancées. Une autre lancette semblable occupe le centre du pignon.

Les deux fenêtres au nord sont encore des lancettes.

Au midi une fenêtre cintrée occupe la seconde travée, celle de la première travée est moderne.

Deux portes ogivales au XIII ème siècles sont percées parallèlement au Nord et au Midi :

– la porte du Seigneur,
– la porte du Prêtre.

Leurs ogives, garnies de moulures coniques, portent, comme celle du portail, sur des chapeaux à crossettes.

Le Clocher actuel a été refait au début du XIX ème siècle. Il est établi sur le pignon oriental de la nef. La cloche qu'il abrite paraît ancienne.

Interieur

La Voûte de la nef a été remplacée par un plafond au milieu du XIX ème siècle, cela fait partie des enjolivements qui ont fait perdre à l'église une partie de son intérêt.

Les Fonds Baptismaux remonteraient au Moyen Age. Géométriquement, c'est une pyramide à huit arêtes posée sur son sommet sur un fût cylindrique, chaque face est sculptée d'un rameau de feuillage plat. Des monstres en demi relief sont sculptés sous chacun des angles, la base du fût est carrée, une tête de chien en relief forme agrafe à chacun des angles.

Les Deux Autels datent du XVIII ème siècles.

-L'un est dédié à Saint Ortaire, Evêque,
-L'autre à la Sainte Vierge.

La statue de Saint Ortaire serait du moyen âge, celle de la Vierge à l' Enfant, très belle, est plus récente.

L' Arc triomphal, qui date du XIII ème siècle est malheureusement caché en partie,(toute la colonnade) par les deux petits autels.

Cet arc est ogival, avec moulures coniques et chapiteaux à tailloirs carrés fort épais. Les feuillages et corbeilles sont plats et d' un travail encore un peu roman.

Le Choeur est élevé de deux degré au dessus de la nef. Sa voûte est en bois et la charpente visible. Les lancettes étroites à l'extérieur, sont ébrasées et garnies d'un gros tore.

Le Maître Autel est du même style que ceux de la nef, mais plus orné. Il est en bois sculpté, du XVIII ème siècle, avec les statues de Saint Joseph, XVIII ème siècle, et de Saint Vaast difficile à dater. On a aménagé derrière un couloir étroit qui sert de Sacristie.

Dans le mur de midi, on voit une piscine grossièrement ogivale. Elle a deux cuvettes, l'une de forme carrée, et l'autre est une petite feuille.

Dans ce réduit était reléguée une pierre gravée dont l'inscription n'a jamais été achevée.


(*) cette description résumée est tirée d'une publication faite par Monsieur Charles Vasseur 1859.

Association pour la sauvegarde et la renovation de l'église Saint Ortaire de Saint-Vaast-en-Auge

Cette Association a été créée le 9 Novembre 1984, à l'initiative de Monsieur Paul BOREL, Maire de Saint Vaast en Auge, pour répondre au souhait exprimé par de nombreux habitants de contribuer à l'oeuvre de restauration entreprise par la Commune et plusieurs bénévoles

L' Association est dirigée par un conseil d'administration et un bureau renouvelable par moitié tous les 3 ans.

Le cadre de l'activité de l' Association est régi par une convention signée avec Monsieur le Maire, l' Eglise est en effet propriété communale et seule le Municipalité peut avoir la position de Maître d' Ouvrage.

Les ressources de l'association comprennent entre autres,
-Le montant des droits d'entrée et les cotisations,
-Les subventions et les donations.

Le père René DEBAILLEUL, Curé de Villers sur mer, Curé de Saint Vaast en Auge, est membre de droit de l' Association en tant que desservant.

Sont membres d'honneur, Messieurs Paul BOREL, Pascal BOREL, Claude LOUIS, Ludovic LOUIS, Madame Françoise GABEL, Messieurs Bernard GABEL, David GABEL et Fabien GABEL.

Travaux de restauration effectués.

Les travaux ont été entrepris sur les conseils de Monsieur LESCROARD, conservateur départemental des monuments historiques.

Le planning d'ensemble des travaux a été réalisé par le conseiller technique de l'association, Monsieur Bernard SCIARE, dont le projet présenté dans une remarquable brochure, peut être consulté.

Les réalisations actuelles peuvent se résumer comme indiqué ci-après:
- Réfection de la toiture et du clocher, réalisée par la Commune.
- Restauration des façades Ouest, Sud Nord et Est, réalisée par Messieurs Paul BOREL, Pascal BOREL, Claude LOUIS, Ludovic LOUIS, Jacques LEFEVRE (décédé) et Raymond LANGLET.
- Travaux de terrassement et de drainage sur le pourtour de l' Eglise, réalisés par les mêmes, et l'aide du matériel prêté par Monsieur Michel BAGOT.
- Vitraux réalisés par Monsieur MAYEL, Maître Verrier à Honfleur et financés par l'Association.
- Voûte de la nef réalisée par l'entreprise DESPERROIS.
- Réfection des enduits de la nef et déplacement des autels, réalisés par
Messieurs Paul BOREL, Claude LOUIS, Ludovic LOUIS et Raymond LANGLET.
- Voûte du choeur réalisée par l'entreprise SANTOS.
- Réfection des enduits du choeur réalisés par Messieurs Paul BOREL, Claude LOUIS, Ludovic LOUIS et Claude ANTHEAUME.
- Eclairage intérieur (nef et choeur), financé par les recettes des concerts et réalisé bénévolement par Monsieur Bertrand DORMEUIL.
- Illumination extérieure de l' église financée et réalisée bénévolement par Monsieur Paul BOREL.
- Don d'un Autel, face aux Fidèles, conçu et réalisé bénévolement en ébénisterie par Monsieur Raymond LANGLET.
- Marche en pierre du Choeur, financée par la recette du Concert de 1998 et la pose réalisée bénévolement par Messieurs Paul BOREL et Claude LOUIS.

Nous aimerons rappeler que toutes les personnes citées dans ce chapitre «Travaux de restauration», à l'exception des Entreprises, ont exécuté bénévolement au minimum 8 500 heures de travail.

L' Association remercie le Conseil Général du Calvados, le Ministère de la Culture pour les subventions importantes qu'ils lui ont octroyées et tous les généreux donateurs.
( Edition Juillet 1999

Le lavoir

 26 Ko

 23 Ko

 22 Ko

Copadoz - 70, Grande Rue - 14430 Dozulé - Tél : 02 31 86 86 10 - Fax : 02 31 86 86 11
Ouvert du lundi au vendredi de 14h00 à 16h00 - Contactez-nous
Ce site a été créé avec la participation financière de Leader + et l’Union Européenne
Conception et Hébergement ehoui